Articles

Un homme tient une pancarte "Non à la loi de finances" lors d'une manifestation contre la loi de Finances 2018 le 29 octobre 2017 à Niamey.   AFP PHOTO / BOUREIMA HAMA

Niamey / Sit-in du Front de l’Opposition Indépendante pour donner la parole aux citoyens

Le Front de l’Opposition Indépendante (FOI) continue ses actions pour le rejet de la Loi de Finances 2018. Hier dimanche, c’est un Sit-In qui a été organisé à cet effet à la place Toumo de Niamey. A l’occasion la parole fut donnée aux citoyens pour s’exprimer sur comment ils vivent avec les dispositions de cette loi que d’aucuns qualifient d’antisociale.

Mme Bayard Mariama Gamatié, Présidente de RACINN Hadinkaye, un Parti membre de ce Front au micro de Studio Kalangou : « C’est un sit-In pour donner la parole aux citoyens à la population et qu’ils nous disent ce qu’ils vivent par rapport à la mise en œuvre de la loi de finance 2018. C’est une camisole de force dans laquelle, on veut engouffrer le peuple nigérien qui est déjà meurtri, assoiffé, appauvri, désespéré et qui à l’incertitude du lendemain. Donc il n’y a pas d’espoir, il n’y a pas de recule, on ne peut pas imposer des taxes sur une population qui est déjà meurtrie, qui est appauvrie. Pendant que le gouvernement refuse de réduire le train de vie de l’Etat. C’est pour ça que nous sommes en train de faire toutes ces actions et nous allons continuer jusqu’au retrait de cette loi, jusqu’au départ des forces étrangères d’occupation dans notre pays. »

Ce matin, Mme Bayard nous apprend que le porte-parole du Front de l’Opposition Indépendante Intinikar Alhassane, président du parti PNDP Akal-kassa et plusieurs autres membres dudit front sont gardés à l’école de police de Niamey.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter