Prévenir et gérer les conflits entre agriculteurs et éleveurs dans le département de Dogondoutchi
Les invités au forum du jour.

Prévenir et gérer les conflits entre agriculteurs et éleveurs dans le département de Dogondoutchi

L’agriculture et l’élevage constituent les principales activités de la majorité de la population du département de Dogondoutchi. En raison de la complémentarité de leurs activités, agriculteurs et éleveurs cohabitent, depuis des siècles, malgré quelques heurts mineurs.

Selon la Banque mondiale, l’agriculture constitue la principale activité économique du Niger et contribue jusqu’à 40% au Produit Intérieur Brut (PIB). Ce secteur agricole qui n’exploite qu’environ 12% du territoire national, connaît cependant d’innombrables défis d’ordres climatiques, démographiques, et à cela s’ajoutent les conflits entre agriculteurs et éleveurs.  Mais la poussée démographique et la raréfaction des terres agricoles ont détérioré les rapports entre les deux communautés. C’est pourquoi, il a été demandé aux autorités administratives et coutumières de la localité, de s’investir pleinement pour atténuer les conflits entre les communautés.

Dans ce forum il sera question de comprendre, à travers une analyse et des explications, le rôle et la contribution des différents acteurs dans la prévention et la gestion des conflits dans le département de Dogondoutchi, mais aussi espérer obtenir des recommandations pour la promotion de la paix, et une meilleure gestion non violente des conflits.

Pour ce faire, Moctar Hamadou reçoit à la radio Dallol de Doutchi, la radio partenaire du studio kalangou :

  • L’honorable chef de canton de l’Aréwa, Amadou Sabo;
  • Magoudani Alpha, Secrétaire permanent de la commission foncière départementale COFODEP de Dogondoutchi ;
  • Boubacar Mamane, représentant de la plateforme paysanne de Dogondoutchi.