La presse au service de la planète, le journalisme face à la crise environnementale
Les invités au forum du jour.

La presse au service de la planète, le journalisme face à la crise environnementale

Le 03 mai sert à rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leurs engagements en faveur de la liberté de la presse et constitue également une journée de réflexion pour les professionnels des médias sur les questions relatives à la liberté de la presse et à l’éthique professionnelle. Selon les Nations Unies, l’édition 2024 de la Journée mondiale de la liberté de la presse est consacrée à l’importance du journalisme et de la liberté d’expression dans le contexte de la crise environnementale mondiale actuelle. 

Pour apporter une analyse sur ces questions, Moctar Hamadou a invité :

  • Mariama Adamou, membre du réseau des journalistes pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement (REJEA).
  • Sani Aboubacar, membre du réseau des journalistes pour l’environnement (RNJE).
  • Et Sani Ayouba, secrétaire exécutif de l’association des Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE).