COVID-19 : Tous ensemble face au virus

MagazinesFact-checking

Source: Pixabay.com

Faux, les personnes vaccinées contre le covid-19 ne mourront pas après deux ans

Dans un article publié et relayé sur les réseaux sociaux avec comme mention «  #URGENT : Toutes les personnes vaccinées mourront dans les 2 ans » ; un article qui se base sur une interview de Luc Montagnier, un virologue de renom, accordé à « Rair Foundation USA » et publié le 18 mai 2021.

Plusieurs citations alarmistes lui sont attribuées telle que « il n'y a aucun espoir et aucun traitement possible pour ceux qui ont déjà été vaccinés. Nous devons être prêts à incinérer les corps.» Ou encore « ils mourront tous d’une amélioration dépendante des anticorps » poursuivant que « les livres d’histoire montreront que la vaccination a créé les variants ».

Ce n’est d’ailleurs pas le seul scientifique qui est indexé.

Le cas du prix Nobel de médicine, Luc Montagnier

En parcourant l’article on se rend rapidement compte que le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médicine, n’a nulle part fait mention de « il n'y a aucun espoir et aucun traitement possible pour ceux qui ont déjà été vaccinés. Nous devons être prêts à incinérer les corps » encore moins « ils mourront tous d’une amélioration dépendante des anticorps ». Néanmoins, il est l’auteur de la phrase portant sur la création d’un variant dû au vaccin.

Par ailleurs, quelques jours plus tard, dans un article en date du 25 mai 2021, Rair Fondation USA a démenti cette Fake news devenue virale. Vous pouvez consulter l’article ici.

Les publications sur cette fake news renvoient vers le site de Life Site. Un site qui «  est un service Internet à but non lucratif dédié aux questions de culture, de vie et de famille » lancé depuis 1997. Mais voilà, lifesitenews est parfois indexé comme étant un site publiant des informations trompeuses par snopes.com. En mai 2021, la page Facebook a été supprimée pour avoir enfreint les politiques concernant le nouveau coronavirus. Le géant américain a cité un article en date du 9 avril dernier, comme exemple de contenu ayant entrainé la suppression de ladite page peut-on lire sur Washigtonpost.

YouTube a également supprimé les contenus de ce site d’informations comme le rapporte Vice dans un article disponible ici.

Le cas d’un ancien vice-président de Pfizer, Dr Michael Yeadon

Parmi l’un des messages qui circule par rapport au vaccin de la Covid-19 sur les réseaux sociaux, attribué au Dr Michael Yeadon, figure « il était trop tard pour sauver quiconque à qui a été injecté un vaccin Covid-19 ».

Dans un entretien du Dr Yeadon publié sur lifesitenews en date du 7 avril 2021, on ne retrouve nulle part où il fait mention de la phrase susmentionnée. Par contre dans ledit article, il « fait des déclarations qui ne passent pas inaperçues, mais on ne retrouve nulle part les mêmes citations évoquant la mort imminente des personnes vaccinées contre le Covid-19 » selon la RTBF.

En conclusion, les personnes vaccinées contre la Covid-19 ne mourront pas deux après avoir reçues les doses de vaccin.

Le fact checking


Tags
Santé
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter