À Birni N’Gaouré, la formation professionnelle facilite l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi

Catégorie

Studio Kalangou - Au rythme du Niger

Publication

mardi 27 novembre 2018 15:20

Affichage

438

Dans la ville de Birni N’Gaouré, située dans la région de Dosso, les jeunes sont de plus en plus attirés par le centre de formation professionnelle qui s’y trouve. Ce centre offre des opportunités de formation sur des métiers très sollicités sur le marché de l’emploi, notamment la soudure ou la menuiserie.
Grâce aux formations dispensées, les jeunes partent de moins en moins en exode car ils réussissent très souvent à décrocher un emploi sur place. C’est ce que Boubacar Abdou, Directeur du centre de formation, explique au micro du Studio Kalangou « …depuis la création de ce centre-là, on constate la présence de jeunes … ». Ce qui n’était pas le cas avant, puisque les bras valides quittaient la ville pour espérer trouver du travail ailleurs. Pour Boubacar Abdou, désormais la commune profite mieux de la présence des jeunes.

Au Niger, l’in­ser­tion des jeunes sur le mar­ché du tra­vail reste problématique à cause du manque de formation ou des compétences demandées par les entreprises. Conscient de ces problématiques, le gouvernement, en collaboration avec ses partenaires au développement, a entrepris une série de réformes visant à mieux soutenir les jeunes non scolarisés ou déscolarisés.

En 2011, ce pays ne comptait que deux lycées professionnels et techniques et sept centres de formation. Depuis 2017, on dénombre 13 lycées professionnels, 78 collèges d’enseignement technique de même que 266 centres de formation aux métiers, d’après l’hebdomadaire en ligne Jeune Afrique.

Cependant, pour l’enseignant Boubacar Abdou du centre de formation professionnelle de Birni N’Gaouré « …le seul problème que nous rencontrons ici, c’est le manque de matériels de travail… ».