COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Des enfants sont assis dans une salle de classe de l'école primaire Friendship à Zinder le 1er juin 2012. PHOTO AFP / ISSOUF SANOGO

Niamey / Un centre de formation aux métiers pour les enfants des milieux défavorisés

Il s’agit du centre de formation aux métiers de la commune Niamey 5, fonctionnel depuis 2015.

Le centre a un effectif de 352 apprenants filles et garçons pour cette année. Cinq filières sont disponibles, à savoir : électricité-bâtiment, plomberie, mécanique, restauration et couture.

Accessible aux plus démunis : 12.000 Fcfa / an

Interrogée par Studio Kalangou, la directrice du centre, madame Abdou Mariama, nous indique que ce sont principalement les jeunes issus des familles démunies des quartiers de la rive droite qui y sont accueillis :

« On reçoit les enfants qui ont le niveau CM2 et surtout ce sont les enfants de familles pauvres qui sont ici. Et à partir de 14 ans on peut recruter l’enfant et jusqu’à l’âge de 25 ans. C’est 12.000 F CFA par apprenant et par an. »

« Tout récemment on a eu une vague de 50 jeunes filles adolescentes qui sont envoyées par le FNUAP. Ces jeunes filles là, sont actuellement en formation chez nous pour une durée de deux mois et demi. C’est seulement en couture qu’on les forme parce que c’est uniquement des filles. »

Aujourd’hui avec le niveau actuel des élèves et la situation de l’enseignement au Niger, il est très certainement à prévoir dans les années à venir le recours de plus en plus à des centres du même type. D’où la nécessité de les multiplier dans le pays.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter