Articles

Petit Marché de Niamey. By Yann Fauché and Alma Mulalic

Loi de finance 2018 / La hausse de certaines taxes agitent les commerçants à Dakoro

Depuis son application, la loi de finances 2018 continue de faire réagir les citoyens.

A Dakoro, dans la région de Maradi, une rencontre a eu lieu en début de semaine entre les commerçants et les responsables des impôts dudit département.

Durant la rencontre les commerçants se sont plaints de la hausse de certaines taxes, notamment l’impôt synthétique.

L’un d’entre eux à réagit au micro de Studio Kalangou : « Cette année ce n’est vraiment pas facile. L’année passée nous avons versé 108.000 F CFA. Je m’attendais qu’on me demande de payer 30.000 F CFA tout au plus et voilà que c’est 540.000 F CFA alors que toutes mes marchandises ne valent pas 500.000 F CFA. Vraiment le commerce rencontre des difficultés. Même si tu n’es pas commerçant, tu sais qu’il n’y a pas d’ambiance comme avant. C’est une situation qui touche tout le monde. Si la situation permet d’augmenter la patente pas de problème. Mais pour le moment ce n’est pas le cas. »

Pour le receveur des impôts de Dakoro, Yacouba Ousmane : « (…) la loi c’est la loi, il faut l’obéir ». Cependant, il est possible « (…) de demander l’allègement des choses. Vous venez dans nos services, vous demandez des renseignements. La personne peut venir prendre des engagements. Par exemple venir dire : voilà on m’a amené mon avis de mise à recouvrement d’un tel montant. Voilà ce que je voudrai verser. Le reste faites-moi un plan de recouvrement, je prends l’engagement au bout de chaque mois, voilà ce que je vais verser jusqu’à ce que cette dette-là soit payée. »

Tags
Economie
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter