COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Un élève écrit sur un tableau à côté d'un enseignant dans une école primaire de Kongome, le 28 avril 2010. AFP PHOTO / SIA KAMBOU

Maradi/ 1.209 candidats lancés au test de recrutement des contractuels de l’enseignement primaire.

Pour remplacer les enseignants exclus du système éducatif nigérien suite à l’évaluation menée en juillet 2017 par l’Etat, la direction régionale de l’enseignement primaire de Maradi a organisé lundi dernier un test de recrutement d’enseignants contractuels.

Touché par Studio Kalangou, le Directeur Régional de l’Enseignement Primaire de Maradi, Abdou Maman Namadi donne des précisions sur l’organisation globale du test de recrutement : « On va recruter des instituteurs adjoints de l’enseignement traditionnel, on va recruter des instituteurs de l’enseignement traditionnel, mais aussi des instituteurs et des instituteurs adjoints du franco arabe. Nous avons même un candidat non voyant. Pour le cas spécifique de Maradi nous avons enregistré 1.209 candidatures. Sur les 1209 candidatures, nous avons 843 femmes soit une proportion de 70%, vous constatez que le métier d’enseignant est en train de se féminiser. Par rapport aux dispositions que nous avons prises pour éviter la tricherie lors du test, pour éviter la fraude, les candidats dans chaque salle sont disposés un par table banc. Et dans chaque salle, il y a deux surveillants positionnés de la manière suivante : premier surveillant devant et un deuxième derrière. »

Pour rappel, c’était en Février 2017 que le ministre de l’enseignement primaire, Daouda Mamadou Marthé avait ordonné la tenue d’une évaluation « Craie en main »  des enseignants contractuels. Au sortir de cette évaluation, en juillet 2017, ils étaient environ 16.000 enseignants qui ont été radiés du système éducatif. 

 

Voir aussi :

Niger : Les syndicats des enseignants rejettent les résultats de l’évaluation organisée par le ministère de l’enseignement primaire

Evaluation des enseignants craie en main : plusieurs arrestations pour « attroupements non armés »

Education : Les enseignants du primaire refusent les tests d’évaluation

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter