COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Des piétons et des automobilistes traversent un pont sur le fleuve Niger le 21 décembre 2017 à Niamey. / PHOTO AFP / MARIN LUDOVIC

Niger/ Accord sur la réduction du coût du transport des voyageurs

Le tarif des transports qui a flambé il y a quelques jours, suite à l’application de la Loi de Finance 2018, vient d’être revu à la baisse d’après le contenu d’un communiqué conjoint gouvernement/organisation patronale des gares modernes du Niger. Et, ce après de multiples rencontres entre différentes parties prenantes qui sont convenues, ce matin, de revenir aux anciens tarifs majorés d’une TVA de 19%.

Contacter par Studio Kalangou, Moussa SIDI Mohamed, président de la Chambre de Commerce et  d’Industrie du Niger : « On a constaté depuis l’application de la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) que les prix ont flambé au-delà de ce que les gens attendaient. On ne pouvait que s’attendre à des augmentations puisqu’une TVA a été mise sur le billet de transport voyageur qui est de 19%. Dans la reconstitution des prix, les gens ont eu à faire d’autres petites exagérations. Mais dans l’esprit dans lequel on est revenu maintenant, c’est que la partie gouvernementale a accepté à ce que ce soit sur les anciens tarifs uniquement qu’on applique la TVA. Et ça, je crois que les représentants des gares modernes l’on accepté. Mais il a été demandé aussi au gouvernement de voir dans quelle mesure, soulager les transporteurs, avec les multiples taxes qu’ils payent en traversant toutes les villes et les stationnements dans des parkings. C’est-à-dire que, chaque fois que vous rentrez dans une gare, vous avez des taxes de stationnement et pour la traversée aussi vous avez une autre taxe de traversée de la ville. Et si vous démultiplier le nombre de villes et de villages que le bus traverse tout au long de la journée, c’est énorme comme charge. Je crois que de ce côté, le gouvernement a pris l’engagement de voir à travers le ministère de l’intérieur, les municipalités pour qu’ils puissent revoir un peu ce niveau de taxation afin de soulager les transporteurs aussi. »

Les prochains jours nous édifierons.

Tags
Economie
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter