A Abala, la frontière Nigéro-Malienne est momentanément close pour cause d’opérations militaire dans la zone.

Catégorie

Articles

Publication

mercredi 19 juillet 2017 17:09

Affichage

649

Les Mouvements des Populations le long de la frontière entre le Niger et le Mali sont interrompus, notamment à Andraboukane, Département d’Abala, Région de Tillabéri.

Et pour cause, l’Armée Nigérienne mène actuellement des opérations de ratissage dans la zone.

Pour Oumarou Boubacar, Député Maire d’Abala, contacté par notre confrère Mimoune Sindébou du Studio TAMANI du MALI, il ne s’agit pas d’une fermeture officielle : « D’une manière officielle, on n’a pas eu jusqu’à maintenant un message radio ou bien un papier officiel qui dit que la frontière du Mali et du Niger est fermée. Tout ce que nous savons, il y a une opération de ratissage qui est en cours dans la zone, qu’on appelle opération « Dongo ». Cette opération-là est en train de faire le ratissage dans toute la zone de la frontière. Ce qui fait que les commerçants ne vont pas au Mali et ceux du Mali ne viennent pas au Niger. L’opération a commencé la semaine passée. C’est par crainte de rencontrer les militaires que les gens s’abstiennent de partir et revenir. Donc si on voit un véhicule, ils peuvent considérer que c’est un véhicule ennemi. Nous lançons à la population un appel, c’est vraiment de collaborer. De remonter l’information à temps avec les autorités administratives et l’opération Dongo qui est en cours pour qu’on puisse éradiquer à jamais le djihadiste et les islamistes qui sont dans la zone. »

L’opération Dongo a été mise sur pied pour mieux combattre les «terroristes» qui viennent du Mali voisin. Composée d’un bataillon de 245 hommes, «Dongo» est basée à Tilwa, au nord de la zone de Ouallam (ouest) et remplace l’opération «Zarmaganda » lancée il y a quelques années.