Articles

Verdict de l’affaire Baba Alpha

Deux ans de Prison ferme et 300 mille francs CFA d’amende pour Baba Alpha et son Père. C’est le verdict rendu ce matin par le Tribunal de Niamey dans  la poursuite engagée par le Ministère Public contre ces deux personnes.

Ils sont déclarés coupables « d’usage de faux dans l’établissement de pièces d’état civil ». Omar Khalil lui écope d’une année de prison ferme pour faux témoignage dans la même affaire. 

Boubacar Mossi, un des avocats de la défense, a indiqué à Studio Kalangou que : « ce genre de décision est illégale à tous les points de vue au regard de la loi nationale comme des conventions internationales. Parce que la signification de la décision c’est que « Baba Alfa et son père sont déclaré apatrides. ». Ce qui est non conforme aux conventions internationales ratifiées par le Niger, à la loi nationale parce que Baba Alfa est né et a grandi au Niger. Il n’a d’autre nationalité que la nationalité nigérienne. C’est cette nationalité qui lui a été retirée. Aujourd’hui Baba Alfa est considéré comme n’avoir aucune nationalité, il est apatride. C’est une décision illégale. Qui ne répond pas aux normes internationales des droits de l’homme et de la démocratie. Baba Alfa et son père ont utilisé des pièces légalisées, donc qui ne sont plus fausses. Parce que ça a été légalisé, authentifié. Nous allons nous pourvoir en appel. Et j’ai la conviction que cette décision, ce genre de décision ne pourra pas résister au temps et au recours. »

Pour rappel, le journaliste Baba Alpha et son père ont été placés sous mandat dépôt depuis le 3 avril passé. D’abord poursuivi pour « faux et usage de faux en écriture », les charges à leur encontre ont été requalifié en « Usage de Faux ».   

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter