COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Etat d’urgence prorogé dans 3 régions ; l’opération « Dongo » se met en place

Le gouvernement a décidé, vendredi 16 juin, de proroger l’état d’urgence dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua.

Ces décisions partent d’un constat, exprimé dans le communiqué du Conseil des ministres, qui a entériné la décision : « La situation sécuritaire dans la région de Diffa demeure encore fragile depuis l’avènement de la secte Boko Haram ». L’état d’urgence avait été proclamé pour la première fois, dans cette partie du territoire national, en février 2015. 

Pour ce qui concerne la région de Tillabéry (départements de Ouallam, d’Ayorou, de Bankilaré, d’Abala et de Banibangou) et la région de Tahoua (départements de Tassara et de Tillia, le communiqué du Conseil des ministres précise :

« L’effondrement de la Libye a entrainé la sanctuarisation du nord-Mali par des groupes terroristes qui se sont dispersés dans toute la sous-région, particulièrement au Niger dans les régions de Tillabéry et de Tahoua. »

 « C’est pour faire face à cette situation », indique le gouvernement, «que les moyens matériels et juridiques des Forces de Défense et de Sécurité ont été augmentés, notamment grâce notamment à la proclamation de l’état d’urgence ». 

Par ailleurs, le ministre de la Défense, Kalla Moutari, a visité, la semaine dernière, les éléments d’une nouvelle opération militaire mise sur pied à partir de la région de Tillabéri (ouest) pour mieux combattre les «terroristes » islamistes venus du Mali voisin.

Cette nouvelle force dénommée Dongo (la foudre en langue zerma), est composée d’un bataillon de 245 hommes. «Dongo» est basée à Tilwa, au nord de la zone de Ouallam (ouest) et elle remplace l’opération «Zarmaganda » lancée il y a quelques années.

 .

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter