COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Arriérés de salaires à la ville de Niamey : Qui est responsable ?

Le ministre des finances, Hassoumi Massaoudou a affirmé, il y a quelques jours au cours d’un point de presse tenu sur l’affaire des 200 milliards transférés sur un compte bancaire à Dubaï, que l’état et le trésor publique n’ont rien à voir avec la question des arriérés de salaires des agents des collectivités territoriales : « La mairie est une entité, une collectivité territoriale qui est de droit privé. Nous n’avons rien avoir avec elle. Si le maire ne paie pas ses salariés c’est à lui. (…) Il n’a rien du tout au trésor. (…) Chaque fois qu’ils ont de l’argent au trésor, ils l’ont pris. »

Le 20 février, le syndicat des agents des collectivités territoriales de Niamey a réagi à cette affirmation du ministre des finances. Ces derniers ne comprennent pas que l’Etat rejette toute la responsabilité sur le maire. Gati Ali, Secrétaire Général du syndicat des agents des collectivités territoriales, a déclaré à Studio Kalangou : « (…) nous,  on ne les comprend pas les hommes politiques. Par ce que je ne peux pas comprendre que le ministre se permet de dire que la mairie n’a rien au trésor et qu’eux, ce n’est pas leur problème. »

Le Ministre des finances, a clairement indiqué que les dépenses de la ville relèvent exclusivement du maire central de Niamey. Or ce dernier a confirmé à plusieurs reprises aux agents des collectivités territoriales que la situation actuelle n’était pas de son ressort. Gati Ali, a donc rajouté au micro de Studio Kalangou, qu’«à chaque fois qu’on rencontre le maire, il nous fait comprendre que ce n’est pas à son niveau. (…) Nous on nage, et ce que moi je veux de lui, c’est qu’il nous dise si cela est vraiment la réalité. En tout cas, moi, à sa place, j’aurai démissionné ; c’est un complot. Par ce que je ne peux pas comprendre que le président du conseil de ville soit incapable de résoudre les problèmes des agents des collectivités territoriales. Nous en avons marre. »

Le jour même, les salaires du mois de janvier 2017 ont été versés sur les comptes des employés, mais les agents de la mairie comptabilisent encore sept mois d’arriéré de salaire.

Tags
Niamey
Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter