COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Le président de la République du Niger, Mohamed Bazoum lors de la rencontre avec les amabassadeurs et représentants des organisations internationales. / CC- Ousmane Mamoudou / Studio Kalangou

Niamey plaide pour un accompagnement pour le retour des populations déplacées ou réfugiées

Le président nigérien, Mohamed Bazoum, a rencontré ce 22 juin, les ambassadeurs, les chefs des missions diplomatiques et des organisations internationales accrédités au Niger.

Il s’agit pour Mohamed Bazoum de leur expliquer les enjeux de l’opération de rapatriement des déplacés de la région de Diffa engagée par l’Etat et solliciter l’accompagnement de ses partenaires.

L’Etat du Niger veut accélérer la réhabilitation de la région de Diffa, en proie aux attaques terroristes depuis 2015.

Une opération qui comporte de grands enjeux pour la région de Diffa selon le Président Mohamed Bazoum.

Pour ce faire, les autorités ont plaidé auprès de leurs partenaires un soutien pour le retour des populations déplacées ou réfugiées dans leurs localités respectives, ainsi qu’un accompagnement pour soutenir le redémarrage des activités économiques de ladite région.  

Selon le président de la République du Niger, les autorités mettront les moyens nécessaires pour rapatrier les 269 589 personnes déplacées et réfugiées présentes à Diffa. Et cela, afin de permettre à ces personnes d’être dans leur terroir qui leur est « totalement authentique » où ils peuvent « vivre normalement comme tous les autres nigériens ».

Le président Bazoum a exhorté les partenaires du Niger à accompagner l’Etat nigérien et qu’ils comprennent « les enjeux de cette situation ». Et qu’ils soient présent aux côtés des autorités afin qu’ensemble, ils puissent relever ce défis.

Un défi « que nous pouvons relever encore plus facilement si nous sommes ensembles » a expliqué le président nigérien.

Le 20 juin dernier, le processus de rapatriement des populations déplacées a débuté à Diffa. Dimanche, près de 6 000 personnes soit 2000 ménages ont quitté Diffa pour leur village de Baroua.

Pour rappel, Baroua s’est vidé de ses populations depuis le 30 octobre 2015 compte tenu de la crise sécuritaire liée au groupe terroriste nigérian de Boko Haram.

La région de Diffa accueille 269 589 réfugiés et personnes déplacées réparties dans 74 621 ménages en provenance principalement du Nigeria ainsi que des villages de la région.

Extrait de l'allocution du Président Mohamed Bazoum


Faride BOUREIMA.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter