COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Des militaire lors d'une opération de ramassage de déchets plastique au bord du fleuve Niger / Photo par Faride Boureima - Studio Kalangou

Déchets plastiques et environnement

Le 5 juin de chaque année est célébrée la journée mondiale de l’environnement. Au Niger l’environnement est menacé de toutes parts. L’une de ces plus grandes menaces est la pollution à travers les déchets plastiques qui envahissent la ville et le fleuve.

Il existe deux types de plastique, les plastiques biodégradables et ceux qui ne le sont. Les non biodégradables sont ceux qui sont le plus utilisé au Niger. Vue l’ampleur et l’augmentation des déchets plastiques, l’Etat nigérien a jugé utile de voter une loi pour contrôler l’utilisation du sachet plastique.

Il s’agit de « la loi n°2014-63 du 5 novembre 2014 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de l’utilisation et du stockage des sachets et des emballages en plastique souple à basse densité » et suivi de son décret d’application qui est le « décret n°2015-321/PRN/MESU/DD du 25 juin 2015, déterminant les modalités d’application de la loi n°2014-63 du 5 novembre 2014 ».

Après cela, plusieurs activités ont été organisées dont une campagne de collecte des déchets plastiques. Lors de cette activité en 2014, c’est 1850 tonnes de déchets plastiques qui ont été collecté selon le Colonel Boukar Koura Yagana directrice générale de la salubrité urbaine et de l’amélioration du cadre de vie au niveau du ministère de l’environnement, et très malheureusement cette activité s’est arrêtée à l’exception de quelques entreprises privées qui continuent de ramasser et de recycler ces déchets a-t-elle expliqué.

« Les sachets biodégradables même s’ils sont aussi visibles, mais au moins ces sachets là en un mois ou deux mois disparaissent dans le sol alors que les sachets non biodégradables ça peut rester 400 ans sans se dissoudre dans le sol » a expliqué le Colonel Boukar Koura Yagana. Cette non dissolution de ces déchets a plusieurs conséquences sur l’environnement, la santé humaine mais aussi sur le bétail.

Lest effets sur l’environnement sont les plus importants, comme l’explique ici le Col Boukar Koura Yagana. Sur le plan agricole « lorsque les sachets plastiques sont ancrés dans le sol ça obstrue les trous et ça empêche l’infiltration de l’eau et c’est la cause des baisses de rendement » ce qui est très récurent ces dernières années.

Les déchets plastiques sont partout sur les voies et même dans les caniveaux, ce qui cause l’obstruction des canalisations d’eau « ces sachets plastiques obstruent les canaux d’évacuation des eaux, on assiste à des périodes d’inondation parce que les canaux d’évacuation de l’eau sont obstrués par les sachets plastiques » affirme le col Boukar Koura Yagana.

L’esthétique de l’environnement en est aussi impactée « d’autre part ces sachets plastiques sont en train de dénaturer l’environnement, ça donne un environnement pas beau à regarder » a-t-il expliqué.

Interview du Colonel Boukar Koura Yagana


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter