ÉLECTIONS 2020/2021 au Niger

Articles

Un citoyen au micro d'une journaliste du studio kalangou entouré de plusieurs enseigne de parti politique lors des élections législatives et présidentielles premier tour du 27 décembre 2020/CC- Apsatou Bagaya / Studio Kalangou

Niger-Elections : Les attentes des jeunes à l’endroit du futur président de la République ?

Le Dimanche 21 Février 2021, s’est déroulé le second tour de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire nigérien. Ce second tour a opposé Mohamed Bazoum du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarraya), parti au pouvoir à Mahamane Ousmane du Renouveau Démocratique et Républicain (RDR-Tchandji) de l’opposition. Près de 7,5 millions d’électeurs ont été appelés aux urnes pour départager les deux candidats.

Depuis l’avènement de la démocratie en 1990, c’est la première fois qu’il y a un passage de témoin entre deux présidents élus.

Une occasion saisie par le Studio Kalangou pour donner la parole aux citoyens afin qu’ils disent leurs attentes à l’endroit du futur président de la République.

Certaines personnes espèrent un président « qui a l’amour du pays et de son peuple ». Pour d’autres, il doit être « un défenseur de nos droits et que le pays puisse avoir une bonne gouvernance ».

Cette année, les jeunes se sont beaucoup impliqués dans le processus électoral. Une réalité qui a été notifiée par ce citoyen : « les jeunes sont vraiment là nombreux …les jeunes sont tellement déterminés qu’ils ne veulent pas quitter vraiment, ils ont dit qu’ils vont voter et si vous constatez les jeunes sont plus nombreux… » dans le bureau de vote où se trouve ce citoyen.

Pour certains jeunes, il faut que le futur président améliore « le système éducatif ». Un avis partagé par cet étudiant : « nos attentes sont de mettre les étudiants dans les conditions d’études. Déjà il y a un retard qui est constaté, je pense que c’est la seule chose ici à l’université que nous pouvons attendre ».

Cependant, l’amélioration de l’éducation doit aussi prendre en compte « la scolarisation de la jeune fille ».

A Tahoua on espère aussi des changements, comme le souhaite cette personne : « Nous souhaitons que ce soit des élections qui vont amener un changement au Niger …on a vu pas mal de jeunes qui sont là parce qu’ils n’ont pas d’emploi, donc nous souhaitons que le président nigérien qui va être élu en 2021, soit un président soucieux de l’avenir de ce pays d’abord, ensuite de la jeunesse, qu’il porte un regard sur le système éducatif nigérien, la santé, la sécurité…etc. ».

Les attentes des jeunes dans ces micro-trottoirs




 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter