ÉLECTIONS 2020/2021 au Niger

Articles

Les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Niger préparant les urnes et le matériel électoral avant leur envoi aux bureaux de vote à la veille du scrutin du pays à la Commune 2 à Niamey le 20 février 2021 / Issouf SANOGO - AFP

Niger : le second tour de la présidentielle endeuillé par la mort de 7 agents de la CENI

Ce dimanche 21 février 2021, a eu lieu le deuxième tour de l’élection présidentielle. Un processus démocratique démarré dans le calme mais qui a été endeuillé par le décès de sept membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), tués dans l’explosion de leur véhicule sur une mine. Une annone faite par le gouverneur de la région à l’Agence France Presse (AFP). Un drame qui s’est produit à Waraou dans la commune rurale du Dargole ( zone des « trois frontières », région de Tillabéri). Cette tragédie a également fait trois blessés graves.

Quelques heures après ce drame, Issoufou Mahamadou, le président de la République sortant de même que Mohamed Bazoum, candidat au second tour de la présidentielle, ont aussitôt présenté leurs condoléances aux familles via des Tweets.

Une situation que déplore Alkache Alhada, ministre de l'intérieur du Niger dans un point de presse.

Dans la commune de Bankilaré (région de Tillabéri) les bureaux de votes 33 et 34 du village de Takoujat ont été saccagés par des hommes armés venus à moto. Ces derniers auraient emporté un véhicule 4x4. Les bureaux 36 et 37 de la localité ont dû suspendre leurs opérations pour se mettre en sécurité.

Nous y reviendrons plus en détails dans nos prochaines éditions.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter