ÉLECTIONS 2020/2021 au Niger

Articles

Des agents de la CENI au niveau de la direction technique de l'élaboration du fichier électoral / Photo : Adama Dawaki - Studio Kalangou

Élections au Niger : disponibilité des cartes d’électeurs dans certaines localités du pays

Sur toute l’étendue du territoire nigérien, le processus électoral est en bonne marche déclare la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante).

En effet, à la date du 10 novembre 2020, toutes les cartes d’électeurs sont acheminées ou en cours d’acheminement dans les régions. Pour Agadez et Diffa, les régions les plus éloignées de Niamey, la capitale, les convois ont quitté le 03 novembre 2020. Les autres régions ont suivi. La région d’Agadez totalise 256 387 électeurs avec 1007 bureaux de vote. Le président de la commission électorale régionale d’Agadez, Me Omar Kondo, indique que les préparatifs vont bon train, tout comme la distribution des cartes : « Il y a des communes qui ont réceptionné les cartes et elles ont même commencé à prendre attache avec les comités locaux de distribution pour procéder à la mise en place de ces cartes dans les différents bureaux de vote ».

De même au niveau du comité communal de Birni N’Konni, région de Tahoua, la distribution des cartes d'électeurs a débuté dans les quartiers et villages environnants de la commune le 09 novembre 2020. Par exemple 4 933 cartes seront distribuées dans le quartier Mounwadata de Konni-ville selon le chef de quartier Moussa Ladan : « cette distribution des cartes d’électeurs devrait se faire en principe en présence des représentants de tous les partis politiques, mais dès que nous aurons enregistré la présence de trois représentants politiques, nous pouvons commencer… » a expliqué le chef de quartier. Pour ceux qui ont perdu leur récépissé, des dispositions seront prises pour qu’ils puissent récupérer quand même leur carte.

Pour l’élection municipale, la liste des candidats est affichée dans les 8 gouvernorats des régions du Niger depuis le 9 novembre 2020. A Niamey la quasi-totalité des listes des 55 partis politiques est retenue. Cependant, il y a des rejets de certains dossiers. Le secrétaire général du gouvernorat de Niamey, Boureima Zourkeileyni explique: « presque tous les partis politiques ont eu quelques rejets… les 90 % des rejets sont dus aux casiers judiciaire  non datés ». Conformément aux dispositions du code électoral, les partis dont les listes sont rejetées ont 24 heures pour apporter les corrections nécessaires.

Interview de Me Omar Kondo, président de la commission électorale régionale d’Agadez


Interview de Moussa Ladan, chef de quartier  Mounwadata de Konni-ville


 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter