ÉLECTIONS 2020/2021 au Niger

Articles

Cancer Stock Photo / Crédit photo Steve Davis / Source : flickr.com CC

Cancer : le Niger n’a plus besoin d’évacuer ses malades pour un traitement en radiothérapie

Maladie où des cellules se divisent de façon incontrôlable et détruisent les tissus du corps, le cancer ne fait que prendre de l’ampleur et fait beaucoup de ravages au Niger. Cependant il existe plusieurs types de cancer, toutes les parties de l’organisme peuvent être atteintes par cette maladie, notamment le sein et le col de l’utérus les plus fréquents chez la femme, le foie, la peau, les cheveux, les os, le poumon… etc.

Cette maladie constitue un véritable problème de santé publique. La plupart des patients sont démunis. Et le Niger ne fait qu’enregistrer de plus en plus de nouveaux cas. C’est pour efficacement épauler les professionnels du secteur que le centre de traitement du cancer du Niger est sur le point d’être équipé d’appareils de radiothérapie.

« Le Niger est en train d’accueillir deux (2) appareils de radiothérapie. L’avènement de ce centre va permettre de ne plus évacuer des malades pour la radiothérapie » indique DR Illiassou Mainassara, ministre de la santé publique du Niger. La chimiothérapie se fait déjà au Niger, mais pour compléter le traitement des patients en radiothérapie, il faillait les évacuer dans d’autres pays. Donc l’opérationnalisation en radiothérapie de ce centre permet de calmer la douleur, d’arrêter le saignement et même de guérir la maladie, le malade n’a plus à se déplacer pour aller se soigner à l’étranger.

 « D’ores et déjà, ce centre a déjà commencé la chimiothérapie, la chirurgie est effective et le 2eme appareil est en route également. Donc le Niger va devenir un centre de référence en matière de prise en charge des cas de cancer » précise DR Illiassou Mainassara. L’installation de ces appareils dans le centre va permettre au pays d’accueillir d’autres malades de la sous-région, de prendre aussi en charge totalement tous les patients atteints de cette maladie.

Il ressort de la situation des cas de cancer enregistrés de 2011 à 2018 au Laboratoire d’anatomo-pathologie de la Faculté des Sciences de Santé de l’Université Abdou Moumouni de Niamey que la moyenne annuelle est de 537 cas avec une prédominance chez les femmes, 57,43 % contre 42,56 % chez les hommes.

Depuis 2005, l’Assemblée Nationale a voté une loi pour la gratuité de prise en charge des cancers féminins. Cependant, selon DR Illiassou Mainassara « la prise en charge du cancer même si, elle est gratuite pour toutes les femmes du Niger, quel que soit leur âge, et pour tous les enfants de 0 à 5 ans, elle demande beaucoup de moyens ». Autrement, malgré la prise en charge, beaucoup de chemin reste encore à faire pour venir à bout du cancer, qui, il faut le noter, détecté précocement et pris en charge de façon rationnelle, peut être traité et guéri totalement.

DR Illiassou Mainassara


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter