COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Salle de classe vide / Faride Boureima / Studio Kalangou

Agadez / Covid-19 : Cas d’un jeune élève détecté positif à Arlit

Depuis, Décembre 2019, le monde fait face à la pandémie de la Covid-19. Sa propagation rapide a atteint le Niger, en mars 2019.

A la date du 28 juin 2020, le Niger compte 1 074 cas déclarés positifs à la Covid-19 dont 68 en cours de traitement, 939 sortis guéris et 67 décès, selon le communiqué du ministère de la santé publique. Notons que ces chiffres sont obtenus sur un échantillon de 7089 patients testés au total, sur l’ensemble du territoire.

Pour se protéger de la maladie, des mesures préventives prises de par le monde sont aussi mises en pratique au Niger. Ces mesures sont entre autres le port de masque ; le lavage des mains avec du savon ou du gel hydro alcoolique ; la distanciation sociale de 1 mètre ; la limitation des mouvements et des regroupements des personnes ; les salutations sans se donner la main…etc.

A la reprise des cours, dans les écoles le 1er juin passé, ces mêmes directives sont instaurées dans les établissements afin d’éviter la contagion de la maladie. Le samedi 20 juin, la menace refait surface avec un cas de la maladie détecté chez un élève au niveau d’un complexe scolaire privé appelé Tarat à Arlit. Cet élève est confirmé positif avec 4 autres personnes de son entourage.

D’après les explications du responsable du centre épidémiologique d’Agadez, Hassane Adamou « nous avons eu un cas au niveau de la zone d’Agadez, c’était un élève de 17 ans qui fréquente le Complexe Scolaire Privé Tarat d’Arlit qui est testé et son cas s’est avéré positif à la Covid-19 » a-t-il confirmé. En ajoutant qu’ils ont testés toutes les personnes ayant été en contact avec le jeune, soit 46 personnes parmi lesquelles « quatre (4) sont avérées positives, un enseignant et trois(3) élèves ».

Hassane Adamou renseigne que les 5 cas sont déjà sous traitement et que toute la classe et les enseignants sont en confinement. Il affirme qu’une « équipe médicale est déjà chargée de prendre la température de ces personnes, de les observer, de les prélever et de prendre en charge leur situation dès que l’une d’elles présentera un des signes ». Selon le responsable du centre « nous allons prélever tous les enseignants de cet établissement et envoyer l’échantillon pour confirmation afin de prendre des précautions par rapport à la situation » a-t-il précisé.

Selon l’inspecteur de l’enseignement d’Arlit, Ahmed Birga : « Il a été détecté des cas de la maladie dans un de nos établissements. Suite à cela des mesures ont été prises par notre administration, dont la libération des élèves de la 6e à la 4e et de la seconde à la 1ère. Pour ne laisser que les élèves en classe d’examens… ».

 

Interview de Ahmed Birga 


Interview de Hassane Adamou 


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter