Articles

Des femmes et des enfants sur un puit dans le village de Garin Tarjat dans le département de Abala/Tillaberi © Faride Boureima/ Studio Kalangou

Kollo/ Un puit pour la population de Goungo-Bon

L’Association Solidarité Franco-Nigérienne ASSOFRANI a lancé le dimanche 2 février les travaux de construction d’un puits dans le village de Goungo-Bon, département de Kollo - région de Tillabéry.

Selon le secrétaire et cofondateur de l’association, Pascal Delamard, l’eau est tellement précieuse qu’elle est réservée à la cuisine essentiellement, alors qu’avec un puits, l’eau va pouvoir servir à tous et à tout le monde. Aussi bien pour se laver, laver ses vêtements, arroser un potager, donner à boire aux animaux qui, deviendront robustes et pourront se multiplier plus vite.

La réalisation de cet ouvrage apportera un changement notable dans la corvée d’eau tant pour les femmes que les jeunes filles, poursuit Pascal Delamard : « Tout le monde sait que ce sont les femmes et les filles qui vont à la corvée d’eau, si bien que des petites filles ne peuvent pas aller à l’école. Quand il y a un puits, elles peuvent aller à l’école ! ».

Le puits une fois terminé desservira près de mille (1 000) habitants sur trois (3) villages, et ces derniers s’engagent à laisser l’accès du puits à tout le monde, explique le secrétaire et cofondateur de l’association ASSOFRANI : « nous, ce qu’on souhaite c’est que l’eau soit toujours en accès gratuit parce que ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter de l’eau, ils ont aussi le droit de boire, l’eau c’est la vie. ». Nous c’est facile, on tourne le robinet et l’eau coule ! Donc on ne se rend plus compte de l’importance de l’eau, ajoute Pascal Delamard.

La réalisation de ce puits coutera près de 3.400 euros, soit un peu plus de 2.200.000 francs CFA.

Interview de Pascal Delamard


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter