Articles

Vue aérienne Niamey © Ollivier Girard

Protection de la ceinture verte de Niamey, désormais une réalité officielle !

Mardi dernier, le gouvernement nigérien a adopté un projet de décret portant sur un plan d’actions pour la gestion de la ceinture verte de Niamey ; « Ce décret a été signé pour renforcer déjà les dispositions règlementaires qui existent en matière de préservation de l’environnement, en matière de gestion des espaces verts... » a indiqué Sani Ayouba, directeur exécutif, de l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) du Niger au micro du Studio Kalangou.

En effet, cette bande boisée d’environ 400 hectares, créée au lendemain de l’indépendance du Niger en 1960, est désormais officiellement protégée avec ce nouveau décret, et permettra également d’adopter les démarches à suivre pour plus la protéger comme l’explique Sani Ayouba : « Également c’est pour renforcer le statut juridique…. c’est aujourd’hui officiel, la ceinture verte dispose aussi d’un statut juridique complémentaire, par rapport à toute les autres dispositions qui existent. Mais surtout un décret qui vise aussi à mettre en œuvre un plan d’actions particulier sur quelques points qui permet quand même de renforcer la gestion de la sauvegarde de ce patrimoine commun. ».

De plus, le directeur exécutif de l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement salue le gouvernement pour cette décision, « nous saluons ce décret du gouvernement du Niger, mais le plus important c’est par rapport au suivi des mesures. Normalement, il y’a plusieurs règlementations qui ne sont pas respectées, ce qui nous a amené à la situation que nous connaissons tous. Conséquence, on a perdu une bonne partie de cette ceinture verte. ».

Interview de Sani Ayouba directeur exécutif, de l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) du Niger


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter