COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

frères jumeaux scolarisés/ piqsels.com CC0

Education de base au Niger /Le vœu de Dr Waleed Al-Wohaib, directeur général du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID) est de voir Scolariser l’ensemble des enfants d’ici 2030

Il y a 2,6 millions d’élèves au niveau de l’enseignement primaire au Niger en 2016. Le pays compte autant d’enfants non scolarisés, d’où la question du directeur général du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID): « Est-ce que la communauté internationale et les autres partenaires pourraient aider le Niger à financer cette moitié là aussi des enfants pour qu’ils soient aussi scolarisés ? ».

Il a été interrogé par Studio Kalangou à l’occasion de l’atelier international sur le programme des enfants non scolarisés, qui se déroule à Niamey du 08 au 09 janvier 2020 et organisé par la Banque Islamique pour le Développement à travers le Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement. L’objectif est de scolariser d’ici 2030 2,6 millions d’enfants. Pour la réalisation de ce projet l’effort de tous les partenaires serait bien accueilli.

L’éducation est une priorité nationale au Niger, elle est également l’une des portes du développement d’un pays. Selon Dr Waleed Al-Wohaib « Actuellement le gouvernement fait un effort notable pour que la moitié des enfants puissent être scolarisés. »

Il poursuit « J’avais annoncé qu’au niveau de la Banque Islamique de Développement et d’autres partenaires, nous allons mettre à disposition 30 millions de dollars pour aider, justement, dans cet effort d’éducation de scolarisation des enfants au Niger… Cet effort pourra… permettre de construire 200 écoles… pour plus de 53 000 élèves ».

Selon le directeur général du FSID, même après le déblocage de la somme annoncée, le projet global nécessitant 650 millions de dollars, il faudrait le concours d’autres partenaires, pour que ces autres 2,6 millions d’enfants puissent aller à l’école.

En conclusion dira Dr Waleed: « nous allons continuer à avoir des discussions avec nos partenaires, aujourd’hui et demain. Et espérons voir d’autres partenaires se joindre à nous pour réaliser ce vœux ».

Interview Dr Waleed Al-Wohaib


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter