Articles

Réfugiés du Bangladesh au Camps de Choucha - Tunisie / Wikipedia CC0

« Réfugié » ou « demandeur d’asile », quelle définition ?

Depuis le début de la crise malienne en 2012, la menace de Boko Haram au Niger en 2015 et la crise de la migration qui perdure au Niger ; les termes ‘‘réfugié’’ et ‘‘demandeur d’asile’’ font partie intégrante de l’actualité quotidienne locale.

Pour Alfred Emmanuel Koubadjo, juriste et président du Rassemblement des Acteurs pour la Promotion et le Respect du Droit International Humanitaire : « le refugié est cette personne qui, à la nationalité ou la citoyenne d’un pays qui, du fait de ses opinions ou de sa race, de son appartenance à un groupe ethnique-religieux décide de quitter ce pays là parce qu’elle craint pour sa vie et décide de se réfugier dans un autre pays ».

Cependant poursuit Alfred Emmanuel Koubadjo : « vous pouvez avoir des personnes qui quittent leur pays parce qu’il y a des catastrophes naturelles ou il y a par exemple des guerres ou crises humanitaire. De l’autre côté, vous pouvez également avoir des réfugiés politiques qui quittent parce qu’ils ont des opinions politiques contraires. »

Le demandeur d’asile est une personne qui craint pour sa vie et, introduit officiellement une demande à un Etat tiers autre que son Etat de lui accorder une sécurité ou une protection.

En conclusion, tout demandeur d’asile est un potentiel refugié.

Interview de Alfred Emmanuel Koubadjo


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter