Articles

Jardins potagers au Niger-Credit: Alexandra Riboul, FFP Washington/Flickr

Les cultures maraîchères : un moyen de lutte contre l’exode des jeunes à Gaya, dans la région de Dosso au sud-ouest du Niger

« Sur la période 2018 et 2019, un total de 2004 jeunes : hommes comme femmes ont été formés en riziculture, maraîchage, transformation… », a confié au Studio Kalangou Adamou KINDO, point focal de la Chambre Régionale d’Agriculture de Gaya. Selon lui, cette formation est une initiative des autorités locales qui veulent limiter l’exode des jeunes. Une fois que cette formation terminée, les bénéficiaires auront des accompagnements pour la réalisation de leurs projets. « Tous les jeunes qui sont formés, finissent par monter des dossiers de subventions », a déclaré Adamou KINDO qui ajoute : « Ces jeunes peuvent aller vers la transformation, monter des dossiers pour avoir des clôtures grillagées, ou encore se lancer dans la commercialisation ».

Et Adamou KINDO de conclure : «Cette initiative, c’est pour mettre les jeunes dans de bonnes conditions afin de les maintenir dans la région et éviter de les laisser errer ailleurs, dans les pays voisins »


 

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter