Articles

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani (à gauche), le président du Sénégal, Macky Sall (au centre), et le Premier ministre français Edouard Philippe (à droite) lors de l'ouverture du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique au Centre de conférences Abdou Diouf à Diamniadio.SEYLLOU / AFP

Lendemains du forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité : « Il a répondu aux attentes des participants », a déclaré l’activiste nigérien Kaka Touda

Du 18 au 19 novembre 2019, c’est un rappel, s’est tenu au Sénégal le 6e Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique. Interrogé par Studio Kalangou, après cette rencontre à laquelle il a participé, l’acteur de la Société Civile Nigérienne Kaka Touda a estimé que « Le forum a répondu aux attentes des participants… Maintenant, ce qu’il faut, c’est de se mobiliser pour que les pays africains financent eux-mêmes leur sécurité».

Pour Kaka Touda, le fait que l’Afrique compte sur «  le monde extérieur pour financer sa sécurité, a montré ses limites».

Ayant pour objectif de réfléchir sur des solutions africaines pour la consolidation et le maintien de la paix en Afrique, cette sixième édition du forum a été marquée par des discussions sur la paix au Sahel et sur le mandat du Minusma (Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali).


Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter