COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Célébration des trente ans de la signature de la Convention des Droits de l'Enfant

Niger / Célébration AN 30 de la Convention relative aux Droits de l’Enfant

« La protection de l’enfant, c’est d’abord quelque chose qui regarde tout le monde » a déclaré, au micro du Studio Kalangou, Moussa Adamou, Directeur Général de la Protection de l’Enfant au ministère nigérien de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant.

C’était ce matin à Niamey à l’occasion de la date anniversaire de la signature, le 20 novembre 1989, de la Convention relative à la protection des droits de l’Enfant. Une célébration au cours de laquelle le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Niger) a réuni les acteurs de la promotion des droits de l’enfant, pour une matinée de conférences et témoignages d’enfants venus de plusieurs régions du Niger.

Pour Moussa Adamou, la Convention relative aux Droits de l’Enfant « est le document des nations-unies qui a été le plus largement ratifié par les Etats dans un très bref délai ».

Trente ans après la signature de cette convention, certes le droit des enfants à l’éducation, à la santé a connu une certaines évolution au Niger, mais beaucoup reste à faire sur l’ensemble du territoire, particulièrement dans des zones où l’insécurité empêche un nombre inestimable d’enfants d’avoir accès à l’éducation, à la santé, etc. Le C’est en 1990 que le Niger a ratifié la Convention relative aux Droits de l’Enfant.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter