Articles

Des centaines d'étudiants lancent des projectiles lors de leur manifestation du 19 novembre 2013 pour la deuxième journée consécutive à Niamey, appelant à "de meilleures conditions pour étudier" BOUREIMA HAMA BOUREIMA HAMA / AFP

A Tillabéry, des étudiants mécontents bloquent la route nationale N°1 pendant quelques heures

«…Nous avons décidé aujourd’hui de montrer notre mécontentement » a déclaré le secrétaire général de l'Union des étudiants de l'Université Boubacar Bâ, Daouda El Hadj Souley, au micro du Studio Kalangou.

Les étudiants ont décidé de bloquer la circulation sur la route nationale N°1 au niveau du pont de Daïkaina. Les étudiants évoquent la question de la bourse : « Toutes les universités ont été désintéressées pour la 2ème tranche de la bourse. A l’université de Tillabéry, nous avions constaté une discrimination, parce qu’il y a des camarades de l’UIT qui n’ont pas été jusque-là désintéressés » affirme Daouda El Hadj Souley.

Autre raison, le cadre de vie des étudiants « ..les autorités nous ont promis de commencer dans un bref délai le démarrage de la construction du site universitaire, jusqu’à-là rien n’a été fait… le stade est aujourd’hui notre cité universitaire ; si à cause du 18 décembre, ils (les autorités) décident de nous évacuer : où irons-nous ? » s’interroge Daouda El Hadj Souley. C’est en effet, dans la région de Tillabéry, actuellement en état d’urgence, que les festivités du 18 décembre seront célébrées cette année. D’où, la crainte de ses étudiants qui jusque-là ne disposent pas de cité universitaire.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter