Articles

© Anne MIMAULT / Fondation Hirondelle

Dogondoutchi / Les mineurs de la prison civile accompagnés dans un programme d’apprentissage

Dans la commune de Dogondoutchi, les mineurs de la prison civile ont été appuyés en matériels afin de les initier à la couture et à la menuiserie. Au micro du Studio Kalangou, Samaila Adamou qui est le maire de Dogondoutchi a indiqué les raisons de cet appui : « c’est vraiment pour amener ces enfants à apprendre des métiers durant leur période d’incarcération et par la suite mener cette activité apprise de menuiserie ou bien de couture une fois qu’ils sont libérés».

Pour accompagner ces jeunes dans la phase d’apprentissage, des formateurs ont été sollicités, « nous avons aussi engagé deux formateurs au niveau de cette prison pour les mineurs, un formateur pour la menuiserie bois et un formateur pour la couture ». Cependant, pour pouvoir participer aux différentes formations, une autorisation devra être attribuée au préalable à chacun des bénéficiaires par les autorités compétentes.

L’objectif visé par ce programme de formation, c’est de garantir une meilleure réinsertion socioprofessionnelle de ces mineurs incarcérés une fois qu’ils seront libérés.