Articles

Des Touaregs à dos de chameau participent à la Cure Salée, ou "Festival des Nomades", le 25 septembre 2010 à Ingall, dans le nord du Niger © ISSOUF SANOGO / AFP

Agadez / Les éleveurs ne sont plus « tellement impliqués » dans l’organisation de la cure salée

« Avant, c’était les éleveurs qui organisaient la cure salée, mais la cure salée a été modernisée et ça c’est quelque chose que tout le monde a compris ». Ce sont les propos de Oumarou Yelli qui est le représentant du collectif des associations pastorales du Niger au titre de la région d'Agadez au micro du correspondant de Studio Kalangou. Pour lui, les éleveurs ne sont plus « tellement impliqués, parce que c’est une organisation technique et officielle, ce qui fait que maintenant nous [les éleveurs] ne sommes qu’invités là-bas ».

Pourtant, si les éleveurs sont marginalisés dans l’organisation, il faut retenir qu’ils en sont les principaux participants : « Nous savons que vraiment c’est commercial et tout, mais les invités qui viennent…se sont ces éleveurs ».

Par ailleurs, Oumarou Yelli considère que cette fête doit revenir aux éleveurs. Mais pour ce faire, l’Etat et ses partenaires doivent penser aux éleveurs «  à travers des sensibilisations, à travers des rencontres. Parce que quand on va là-bas sur la cure, on ne remarque aucune rencontre entre les éleveurs et les autorités ».

Cette année, la fête de la cure salée communément appelée fête des éleveurs va se tenir du 13 au 15 septembre 2019 à Ingall dans la région d'Agadez.

Tags
Agadez