Articles

Un groupe d'hommes migrants, principalement originaires du Niger et du Nigeria, se repose le 22 janvier 2019 avant de poursuivre son voyage dans le désert d'Air, dans le nord du Niger, en direction du poste frontière libyen de Gatrone. SOULEMAINE AG ANARA / AFP

Niamey/ Les parlementaires de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en forum pour ralentir la migration des jeunes !

Ces échanges ouverts aujourd’hui à Niamey permettront aux parlementaires de proposer des pistes de solutions aux pouvoirs exécutifs des pays de la CEDEAO. « … Les parlementaires étant les mieux indiqués pour le contenu des budgets qui leurs sont soumis, doivent veiller aux orientations des allocations budgétaires dans les rubriques destinées à la création d’emploi au profit de la jeunesse » a déclaré Moustapha Cissé Lo, président du parlement de la CEDEAO.

Confronté à une pauvreté sans cesse croissante due aux manques d’emplois, plusieurs jeunes d’Afrique occidentale tentent de rejoindre l’Europe à travers le Maghreb sans mesurer les risques de mort par noyade ou par déshydratation. Cependant, avec une politique de plus en plus sévère, ils se retrouvent dans des camps de concentration en Libye ou en Algérie.