Tabaski / Quelques bonnes pratiques à observer pour l’alimentation et l’immolation des bêtes

Catégorie

Articles

Publication

vendredi 9 août 2019 14:35

Affichage

234

C’est ce dimanche 11 août 2019, que les musulmans du Niger célébreront la fête de la tabaski. Une occasion pour le vétérinaire Sahabi Barthé de rappeler au micro de Studio Kalangou qu’il « serait préférable au moment de l’achat de demander des informations sur la provenance de l’animal » .

En effet, la connaissance de l’origine de l’animal est importante afin de respecter son régime alimentaire. Pour Sahabi Barthé, « c’est d’éviter de changer le régime qu’il avait auparavant », ou en tout cas de s’en rapprocher au maximum. Des précautions à prendre car « l’animal peut mourir facilement si jamais il y a une indigestion qui comprime ses poumons et lui empêchent de respirer  ». Tout en conseillant de d’éviter de nourrir l’animal avec des grains de mil, Sahabi Bathé recommande de la paille verte ou sèche, ou « un minimum de son sec …à peu près un kilo, jusqu’à maxi deux kilos ».

Pour ce qui est de l’abattage des animaux le jour de la fête, le vétérinaire indique qu’il doit se faire hors des concessions ou dans un « endroit approprié...en l’occurrence les abattoirs ». Ceci pour éviter d’éventuelles contaminations de la maison du fait de l’importante quantité de sang mais également du « contenu du tube digestif » des animaux qui y est déversé. Cependant, Sahabi Bathé reconnait que de telles mesures seraient difficilement applicables, car pour le moment il n’y a pas « suffisamment d’agents d’élevages pour contrôler ces animaux-là. Mais si la personne y tient, elle peut se faire assister par un vétérinaire ».


TAGGED UNDER
Santé Tabaski