Niger : « Ce Sommet intervient dans un contexte sécuritaire délétère avec toutes les attaques que nous avons connus récemment »

Catégorie

Articles

Publication

jeudi 4 juillet 2019 11:41

Affichage

253

C’est ce 04 juillet que s’ouvre le Sommet de l’Union Africaine à Niamey, la capitale du Niger. Au micro de Studio Kalangou, Dr Dicko Abdourahamane, spécialiste des questions sécuritaires indique : « ce sommet intervient dans un contexte sécuritaire délétère avec toutes les attaques que nous avons connue récemment ». En effet, il y a seulement quelques jours, le pays a essuyé une énième attaque de groupe terroriste près de la frontière ouest du pays avec le Mali.

Dr Dicko Abdourahamane rappelle également que les terroristes ont presque réussi à « injecter la peur dans les consciences individuelles et les consciences collectives » de la population nigérienne. Ce qui, pour lui, reste assimilable à un volcan en éruption dont la coulée de lave emporte tout sur son passage. Une situation qui doit amener l’Etat à revoir sa politique sécuritaire : « le Niger doit comprendre qu’aujourd’hui, les stratégies que nous avons opérationnalisées ne sont plus productives ». Pour lui « seul le renseignement peut faire en sorte qu’on soit dans la logique de contingence, qui est basée sur la formulation officielle d’un certain nombre de scénarios, d’un certain nombre de prospectives qui peuvent épargner nos villes ou nos Etats ».

Aujourd’hui, la sécurité « n’est pas seulement une affaire de l’Etat, c’est une affaire qui concerne aussi les citoyens». C’est dans ce même ordre d’idée que Dr Dicko Abdourahamane a appelé la population de Niamey au respect des consignes de sécurité en observant «  de manière scrupuleuse, les dispositions prises par les forces de défense et de sécurité pour assurer la sécurité d’abord de nos invités mais aussi de nous-même ».