Niger/ Des arriérés de 700 millions de Fcfa non encore payés aux correcteurs du baccalauréat en 2017 et 2018

Catégorie

Articles

Publication

jeudi 9 mai 2019 17:05

Affichage

320

700 millions de F CFA constitueraient les arriérés des enseignants correcteurs des baccalauréats 2017 et 2018 ; auprès de l’Etat nigérien, selon Moussa Adamou, secrétaire général du Syndicat National des Enseignants du Secondaire interrogé par le studio Kalangou.

Le service chargé du Bac, et le ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation demeurent muets sur ces arriérés s’exclame le secrétaire général : «  Nous ne recevons de renseignements, ni de la part du service du Bac, ni de la part du ministère employeur… ».

Ces enseignants seraient laissés pour compte, a-t-il blâmé : « …Les enseignants correcteurs sont laissés à eux-mêmes … ; sans qu’on ne leur dise même une date probable de paiement de ces frais… ».

Le ministre de tutelle ne rassure pas, a-t-il estimé: «… Il a dit qu’ils vont procéder très prochainement à ces paiements… ». En effet, il serait imprécis, a-t-il déclaré: « Nous avons du mal à comprendre le moment avec ce vocable très prochainement ».

Par ailleurs, les examens pourraient être entachés faute de régularisation, a-t-il prévenu : «  Si d’aventure l’Etat se permet de faire comme la dernière fois, il y a des problèmes qui risquent d’entacher la bonne marche des examens à venir…; quelqu’un qui a des arriérés, quel est le courage qu’il aura pour participer au Bac 2019 ? ».

Pour rappel, les épreuves écrites du baccalauréat au Niger, session 2019, débuteront le 24 juin 2019 (arrêté 000049 du 21 février).