Articles

Situation controversée des déplacés nigériens du Burkina Faso, réfugiés à Bankata, commune de Makalondi

Les déplacés nigériens venus du Burkina Faso, pour chercher paix et refuge à cause de l’insécurité, ne sont pas les bienvenus à Bankata ; un village de la commune de Makalondi (dans la région de Tillabéry)

Le chef du village de Bankata, Alzouma Pana, joint au téléphone par Studio Kalangou a confié préférer leur départ pour des motifs sécuritaires : « Ils sont ici pour rester longtemps. Mais, moi je ne peux pas les héberger. Il faut que j’informe les autorités. Ils disent qu’ils ne sont pas en paix là-bas, et qu’ils sont venus chercher refuge ici (…). Je ne sais pas leurs intentions exactement. J’ai avisé le maire et le chef de canton, mais ils n’ont pas réagi pour le moment... ».

                                       

Alzouma Pana a ajouté que si les autorités ne réagissent pas, ils vont leur demander de quitter, car ces déplacés disposent de moyens financiers pour prendre soin d’eux-mêmes a-t-il constaté.