Niger humanitaire / La population de la commune d’Inates confrontée de plus en plus au manque d’aide

Catégorie

Articles

Publication

lundi 8 avril 2019 15:21

Affichage

331

Les conditions de vie restent critiques dans la commune d’Inates, frontalière du Mali, où des centaines de milliers de déplacés dépendent de l’aide humanitaire, rare malgré les multiples appels.

Selon Assalek Ag Alhamdou, adjoint au maire de ladite commune, au téléphone du studio kalangou, il y a déjà des mois que des problèmes affectent gravement les personnes et les animaux : «  Depuis juin, il y a des centres qui ont bénéficié que d’une seule attribution de vivres, et d’autres 2 fois seulement … »

L’accès à l’eau potable, le soutien des structures de santé, l’assistance aux éleveurs sont là les problèmes les plus importants, que rencontre la population d’Inates.

Toutefois, M.Assalek relève que le manque d’eau reste la plus grande difficulté ; surtout pour l’élevage des animaux amaigris par le manque de pâturage : « Le plus grand problème c’est l’eau. Il y a aussi celui de forage, de santé et de l’école. Les animaux sont maigres et souffrent par manque d’eau ; et la paille est chère... ». En conséquence, même vendus au marché, les animaux ne leur font pas gagner grand-chose, ajoute-t-il.