COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

Camion de transport en panne / Source : flickr.com - Crédit: USAID

Transport routier : Le vieillissement du parc automobile nigérien profitent aux béninois

Pays enclavé, le Niger est le sixième pays le plus vaste d’Afrique avec une superficie de 1,2 millions de Km2. Cette position géographique isole le pays en terme de transport de marchandises, et ce, d’autant plus qu’il ne dispose pas d’infrastructures routières adéquates pour permettre une bonne connectivité du pays avec la sous-région. Ce problème est amplifié par le vieillissement du parc automobile des véhicules de transport de marchandises.

Ce handicap profite bien, pour le moment, aux transporteurs béninois qui se sont accaparés du marché. C’est ce que Gérard Delanne, secrétaire général du syndicat national des transporteurs de marchandises du Niger a indiqué au Studio Kalangou : « les marchandises, à 90%, sont transportées par les béninois. Et quand on fait une estimation de statistiques des camions qui sont chargés au port de Cotonou, nous sommes aujourd’hui à plus de 58 000 véhicules, camions béninois, qui chargent au détriment des camions nigériens sur un total de 65 000 véhicules ».

Un manque à gagner énorme pour le Niger, un pays constamment à la recherche d’un moyen pour élargir son assiette fiscale. En effet, Gérard Delanne ajoute : « …quand on fait une moyenne de chargement de Cotonou jusqu’à Maradi ou de Cotonou à Niamey, on est à peu près à 1 500 000 (F CFA). Ça représente une enveloppe de plus de 100 milliards de francs CFA qui appartiennent aux béninois alors que nous pouvons nous servir de ça pour aider le Niger à grandir… ». Il faut donc que le Niger renouvelle son parc automobile afin de rester compétitif sur ce segment de l’économie. Malheureusement cette situation risque de perdurer, car un comité a été spécialement mis en place depuis 2009 pour gérer cette problématique mais reste non opérationnel jusqu’à ce jour.

Globalement, au Niger et dans beaucoup de pays de la sous-région, l’état des camions reste relatif à celui des routes. En Afrique de l’ouest, seulement un quart du réseau de transport est goudronné. En attendant, le gouvernement du Niger a lancé son programme de réforme du transport routier.

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter