COVID-19 : Tous ensemble face au virus

Articles

L’Université Abdou Moumouni de Niamey s’enlise dans la crise !

Plusieurs étudiants blessés et d’autres arrêtés suite aux violentes manifestations hier à Niamey réprimées par la force publique. Ces manifestations ont dégénéré au niveau du campus universitaire de Niamey, au rectorat et à proximité du lycée Issa Korombé.

Alghabid Idder Mahamadou Secrétaire Général du Comité Directeur de l’Union des Scolaires Nigériens, dresse le bilan au micro de Studio Kalangou : « Hier, la répression sur le campus universitaire et un peu partout dans la ville au niveau de certains collèges, lycées et instituts, a engendrée des blessés graves et beaucoup d’arrestations. Au niveau de l’université c’est là où on a eu beaucoup de blessés. Le nombre s’élève à plus de 30 blessés dont 2 cas graves. L’un est aujourd’hui référé au niveau de l’hôpital de référence, un autre à l’hôpital national de Niamey. Et, d’autres camarades sont aussi hospitalisés, une dizaine. Nous avons aussi des cas d’arrestations, des collégiens et des lycéens. Un étudiant de l’IAT a été arrêté au niveau de l’UEPTN. Nous avons aussi au niveau de l’université beaucoup de camarades arrêtés et humiliés dont des filles malheureusement. »

Le bilan, dressé par le gouvernement dans un communiqué publié hier soir, est de six (06) véhicules du rectorat vandalisés, des dégâts importants sur le bâtiment principal du rectorat et plusieurs blessés.

Face à cette situation, le gouvernement a décidé hier soir de la fermeture de la cité universitaire de Niamey.

Cette situation intervient juste quelques jours après la reprise des cours dans ladite université, paralysée deux (02) mois par une grève illimitée des enseignants chercheurs.

Pour rappel l’année dernière, à la même période, la cité universitaire a été fermée, suite aux échauffourées entre forces de l’ordre avec mort d’homme, l’étudiant Malah Bagalé.

 

A lire aussi 

Tensions persistantes à l’Université

Pour en savoir plus sur nos activités
M'inscrire à la newsletter