Les défis de la réinstauration du CFPD au Niger
Les invités au forum du jour.

Les défis de la réinstauration du CFPD au Niger

Le certificat de fin d’études du premier degré (CFEPD) a été suspendu au Niger depuis 12 ans. Cet examen vient d’être restauré, suite aux travaux du Comité Technique Chargé de réfléchir sur la pertinence et l’opportunité de la réinstauration du CFEPD et du Certificat d’Etudes Primaires Élémentaires Franco Arabe (CEPE/FA).

Parmi les raisons avancées pour ramener l’organisation de cet examen figure en toile de fond, la baisse de niveau constatée chez les élèves du primaire. 

Les dates du CFEPD ont été fixées du 24 au 25 juin 2024 sur toute l’étendue du territoire national.

  • Quelles sont les différentes raisons de l’instauration de l’examen du CFEPD au Niger ?
  • Quelles sont les insuffisances relevées par le rapport sur la méthode actuelle d’évaluation des élèves du CM2 pour leur passage en classe de 6éme ?
  • La seule réinstauration du CFPD suffira-t-elle à relever le niveau du système éducatif ?
  • Quelles peuvent être les autres réformes nécessaires à mener ?

Pour en débattre Zeinabou Abdou reçoit comme invités :

– Mme Amadou Maimouna, directrice de l’école Entente

– Thomas Théodore, président de l’association nationale des parents d’élèves

– Alio Hassane Samna, SG/ SNEB, membre ASO EPT et aussi membre du comité chargé de la réinstauration du CFEPD