Difficultés liées à la commercialisation du poivron par les jeunes de Diffa 
Tous à la fada du 26 mai 2024 installée à la radio Anfani de Diffa.

Difficultés liées à la commercialisation du poivron par les jeunes de Diffa 

Le poivron rouge, appelé « tatassaye » en hausa, est cultivé dans la vallée de la Komadougou et le bassin du Lac Tchad. La production est principalement commercialisée. Le poivron est séché et sert d’épices pour la préparation de différents plats. Il est en grande partie commercialisé au Nigeria et, dans une moindre mesure, vers les grandes villes du Niger. Cette épice est appelée « paprika » dans d’autres pays.

Avant 2014, les surfaces de production du poivron étaient estimées à 8.000 ha pour une production de poivron sec de 10.000 à 11.000 tonnes et une valeur de 7 à 10 milliards de F.CFA. Le poivron est la culture « locomotive » de la vallée de la Komadougou avec environ 6.000 producteurs. Ces données ressortent d’une étude menée par le RECA Niger entre 2016 à 2020.

Nous avons invité :

  • Ibrahim Chétima, SG de la coopérative agricole Kalkaria de Diffa ;
  • Bagalmélé Ousmane, membre de la coopérative Kangar de Matari;
  • Katiella Aminami, membre de la coopérative agricole Diffa Koura ;
  • Maida Yaganani, membre du groupement des femmes « Kamuwa Kasuwadwa ».

Animation : Roukayatou Abdouramane.