Diffa / Conflits Agriculteurs-éleveurs : le collectif des Associations Pastorales souhaite une union Niger-Nigeria pour une solution durable

Catégorie

Articles

Publication

jeudi 8 février 2018 15:52

Affichage

276

Outre la crise sécuritaire qui sévit dans la région de Diffa, les conflits entre agriculteurs et éleveurs s’accentuent avec malheureusement mort d’hommes.

Dimanche dernier, une bagarre rangée dans la commune de Gueskerou, entre les deux communautés, a fait un mort et quatre blessés.

Selon Adam Kaigama du Collectif des Associations Pastorales de Diffa, interrogé par Studio Kalangou, la solution passe par une coopération entre le Niger et le Nigéria : « Ce problème entre agriculteurs et éleveurs a commencé depuis que l’installation de l’insécurité avec le conflit Boko Haram dans la région de Diffa. C’est vrai il y a des autochtones mais aussi, ceux qui viennent du sud constituent un autre problème d’insécurité. L’Etat du Niger doit s’associer avec l’Etat du Nigeria, même si c’est entre le gouverneur de Maiduguri et celui de Diffa. Ils doivent s’assoir pour trouver une solution à ce problème-là. C’est un problème très sérieux et ça risque vraiment de dépasser tout ce qu’on pense. Pour cela, moi je pense que les ONG internationales et nationales n’ont pas à se limiter seulement sur les urgences habituelles. Elles doivent aussi avoir une enveloppe pour sensibiliser la population : les éleveurs et les agriculteurs sur la gestion de ce type de conflit, surtout que quand ces gens-là font des dégâts, elles rentrent au Nigeria se réfugier. On ne peut pas les poursuivre, on ne peut rien faire. Dans beaucoup de cas, ils viennent la nuit pour faire des dégâts. S’il y a des producteurs qui sont dans leurs champs, c’est la bagarre et généralement, c’est eux qui ont gain de cause, c’est eux qui tuent nos agriculteurs pour traverser la Komadougou pour ensuite aller au Nigeria. »