Niger/Recettes fiscales: nouvelle imposition aux établissements de l’enseignement privé

Catégorie

Articles

Publication

jeudi 11 janvier 2018 14:54

Affichage

290

Désormais les promoteurs des écoles privées du Niger sont soumis au paiement d’un Impôt annuel variant de 500.000 frs CFA à un million de francs CFA selon la catégorie de l’établissement.

Selon Elhadji Yahaya Adamou, Président de l’Association des Promoteurs des Ecoles Privées, joint au téléphone par Studio Kalangou, avant la nouvelle mesure « (…) on payait des forfait de 200.000 Francs CFA par an. Ca va faire un certain moment qu’ils ont commencé à nous mettre parmi les commerçants. »

Aujourd’hui l’impôt annuel « (…) dépend des grades des écoles, il y a ceux qui vont payer jusqu’à un million, il y a ceux qui vont payer 500.000 francs CFA. (…) Nous, nous jugeons que nous sommes en train de faire le devoir de l’Etat, c’est l’Etat qui devrait les prendre en charge. Nous sommes en train d’aider l’Etat, et l’Etat devrait nous aider en nous facilitant la tâche. Nous souhaitons que l’Etat regarde ce que nous sommes en train de faire et nous faciliter la tâche. »

Il est à noter que l’attribution des parcelles par l’Etat pour la création d’école reste toujours gratuite mais après formalisation des documents justificatifs.

A la date d’aujourd’hui, la nouvelle mesure imposée par l’Etat du Niger ne semble pas avoir provoqué de changements au niveau des tarifs proposés par ces écoles, ce qui n’est pas à exclure.


TAGGED UNDER
Education