Justice : Au Niger, comment se fait le traitement des plaintes au niveau de la Commission Nationale des Droits de Humains (CNDH) ?

Catégorie

RSS: Suivez l'information...

Publication

mardi 12 mars 2019 16:59

Affichage

46

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) est une autorité administrative indépendante chargée de veiller à l’effectivité et à la promotion des Droits et des libertés fondamentales, notamment : de promouvoir les droits humains par tous les moyens appropriés, d’examiner et de recommander aux pouvoirs publics toutes dispositions de textes ayant trait aux droits humains en vue de leur adoption ;d’ émettre des avis dans le domaine des droits humains ;d’organiser des séminaires et colloques en matière des droits humains et des libertés fondamentales sur le territoire de la République du Niger ; et de procéder à la vérification des cas de violation des droits humains et des libertés fondamentales sur le territoire de la République du Niger.

La CNDH reçoit aussi des plaintes des citoyens nigériens et même des étrangers, des plaintes qui suivent une procédure comme nous explique Amadou Alichina Kourgueni secrétaire général de la Commission Nationale des Droits Humains « chaque individu qui s’estime lésé, qui a des problèmes peut venir saisir la commission par requête écrite ou verbale » il précise que pour les Nigériens, « les requêtes peuvent se faire même en langues nationales ». Une fois, les plaintes déposées, « la commission met à la disposition du plaignant, des agents qui vont l’écouter et qui transcriront la plainte au président national de la commission des droits humains » nous indique Amadou Alichina Kourgeni.

Toutefois, il rappelle qu’il ne faut pas que « les plaintes adressées à la commission concernent une affaire déjà pendante devant les juridictions afin d’éviter un dédoublement fonctionnel »