Birni N’Konni : Une cellule djihadiste en gestation démantelée dans le village de Jima-Jima

Catégorie

RSS: Suivez l'information...

Publication

lundi 10 décembre 2018 15:06

Affichage

1912

Depuis plusieurs années, le Niger fait face au terrorisme qui menace tant la sécurité de la population que son intégrité territoriale. Le Niger apparait également comme un carrefour reliant les différents groupes djihadistes installés dans plusieurs pays de la sous-région comme le Mali ou le Nigéria. C’est dans ce contexte qu’une cellule djihadiste tente de se constituer à seulement 15 kilomètres de Birni N’Konni, dans le village de Jima-Jima.

Alerté par la population, les autorités ont très vite pris des dispositions et se sont concertées avec celles de l’État de SOKOTO du Nigeria voisin. Au micro du Studio Kalangou, le préfet du département de Konni, Ibrahim Abba Lelé explique que les causes de l’installation d’une telle cellule sont simplement liées à un souci d’inter échange entre divers groupes djihadistes mais également du fait que cette zone offre un environnement très boisé, similaire à celui du Nigéria et donc propice au camouflage. Pour Ibrahim Abba Lelé, ces terroristes veulent rencontrer « les djihadistes maliens, ils veulent s’unir et s’installer définitivement ici à Konni, parce que vous savez, l’environnement de Birni N'Konni est comme celui du Nigéria, il y a beaucoup d’arbres, beaucoup de forêts ».

En effet, le village de Jima-Jima se trouve au niveau de la frontière sud du Niger avec le Nigéria. D’où, des rencontres, à ce sujet, entre autorités des deux pays. Ibrahim Abba Lelé, indique : «  nous avons souhaité rencontrer nos voisins du Nigéria parce que leur base se trouve au Nigéria ».

Aussitôt une rencontre s’est tenue, la semaine dernière à Tahoua entre le Gouverneur de l’État de Sokoto, Aminou Waziri Tambouwal et les autorités des régions de Tahoua et Dosso. Le gouverneur de Sokoto n’a pas manqué de rappeler son engagement dans la lutte contre le terrorisme tout en invitant la population de Tahoua à s’impliquer d’avantage. C’est ce qu’il a expliqué au micro du correspondant de Studio Kalangou : « Nous cherchons à identifier ces personnes afin de prendre les mesures qui s’imposent et protéger nos populations. Nous lançons un appel à l’endroit de la population de Tahoua de continuer à collaborer avec le gouverneur et le président chaque fois qu’elle constate un mouvement inhabituel ».


TAGGED UNDER
djihadistes Tahoua