Niger-Bénin / Écroulement du pont de Malanville : conséquences et perspectives.

Catégorie

RSS: Suivez l'information...

Publication

jeudi 13 septembre 2018 10:04

Affichage

291

Le vieillissement du pont et le volume du trafic seraient à la base de l’effondrement, il y a une dizaine de jours, de cet ouvrage situé à l’entrée de Malanville, ville béninoise. Marchandises et voyageurs à destination et au départ du Niger sont ainsi bloqués. A la date du 11 septembre, 732 camions de marchandises destinées au Niger sont parqués dira au micro de Studio Kalangou Chaibou Tchombiano, Secrétaire général du syndicat des importateurs et exportateurs nigériens. Une situation avec de multiples conséquences.

Pour le directeur du transport routier du ministère nigérien des transports, Dan Issa Samaïla, au micro du studio kalangou, « (…) La 1ère conséquence est liée à l’interruption de la désserte en marchandises vers le Niger. L’autre aspect, c’est la conséquence sur les voyageurs à destination ou en partance du Niger (…) ».

En attendant les réparations qui prendront au minimum quarante-cinq jours, des voies de contournements sont envisagées. « (…) nous avons trouvé deux solutions alternatives : passer par Dassa-Tanguéta-Fada N’gourma, au Burkina ou par Kamban-Toumga djado-Gaya via le Nigéria qui est le chemin le moins court », a précisé Dan Issa Samaïla.

Des possibilités de sécuriser ces voies de contournement sont en cours avec les gouvernements des autres états a conclu Dan ISSA SAMAILA.