Niger/ Choléra : les autorités sanitaires plus que jamais en alerte !

Catégorie

RSS: Suivez l'information...

Publication

lundi 10 septembre 2018 14:59

Affichage

62

L’épidémie de choléra qui sévit dans la région de Maradi s’étend à Malgorou, dans la région de Dosso. Selon la direction nationale de la surveillance et de la riposte aux épidémies, à la date du 6 septembre 2018, le Niger compte environ 2600 cas avérés de choléra pour 49 décès. Aussi l’apparition de la maladie dans l’Etat de Borno au Nigeria qui partage sa frontière avec la région de Diffa, les autorités du Niger ont pris des mesures pour parer à toute éventualité. La région de Diffa est une zone prioritaire selon Dr Issoufou Djibo, chef de la division riposte aux épidémies au micro du studio kalangou: «Nous avons pris Diffa comme zone de priorité. Et ? en matière de choléra nous avons fait des campagnes préventives de vaccination contre le choléra à Diffa en 2017 mais actuellement aussi la surveillance est renforcée. La population est sensibilisée par rapport aux facteurs de risques qui favorisent la propagation de cette maladie»

C’est aussi le même dispositif qui est mis en place à ASSAMAKA, frontière avec l’Algérie qui reçoit un flux important de refoulés de ce pays du Maghreb où l’épidémie a été signalée en août, même si le ministère algérien de la santé affirme avoir maitrisé le fléau.

Néanmoins, depuis 6 septembre, dix cas de diarrhées et vomissements dont 2 décès ont été enregistrés dans différents centres de santé à Agadez, a declaré, ce lundi, le médecin chef du district sanitaire d’Agadez au micro du correspondant local de Studio Kalangou. Dr Abdoul Rachid Harouna ne va pas plus loin se contentant de declarer que des examens poussés sont encours pour identifier la maladie.