Des migrants d'Afrique de l'Ouest attendent dans une pièce d'un "ghetto" à Agadez, dans le nord du Niger, le 1er avril 2017, dans l'attente de se rendre en Libye, où ils tenteront de rejoindre l'Europe en traversant la mer Méditerranée. ISSOUF SANOGO / AFP

Migration/ 4morts dans le désert d’Agadez

Catégorie

Articles

Publication

lundi 3 juin 2019 16:10

Affichage

176

Dans la nuit du 24 au 25 mai, des migrants de nationalité nigérienne, en partance pour la Lybie ont été secourus par les agents de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM). « Nous avons eu un signal de détresse de 30 migrants… Nous avons organisé, comme d’habitude, notre mission de sauvetage », a raconté au Studio Kalangou, Azawa Mahaman, responsable de l'équipe de sauvetage OIM-Agadez.

Abandonnés par leur chauffeur dans le désert, ces migrants ont passé trois jours dans un environnement hostile sans point d’eau.

Avant l’arrivée des équipes de sauvetage, trois personnes sont décédées de déshydratation. « Le quatrième a malheureusement succombé pendant que nous étions sur le terrain », précise le responsable de l'équipe de sauvetage.

Même si ces derniers temps, le nombre de migrants a considérablement baissé, le phénomène reste d’actualité.