Maradi / La lutte contre le choléra passe par un meilleur accès à l’eau potable

Catégorie

Articles

Publication

vendredi 31 mai 2019 15:47

Affichage

250

L’année 2018 a été marquée par une épidémie de choléra, qui a particulièrement touché la région de Maradi. Aujourd’hui, la situation est sous contrôle; mais, ce n’est pas une raison pour baisser la garde indique Yaou Zoumbeye, chef du service hygiène et assainissement à Maradi : « On a remarqué que l’épidémie de choléra revient presque tous les 3 ans…».

Le choléra est une maladie, qui se transmet par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés. C’est pour ces raisons qu’à Maradi, fournir à la population une eau potable est primordial. Le « problème avec le choléra, c’est le manque d’eau potable », ajoute Yaou Zoumbeye au micro du studio Kalangou. Il est donc impératif : « De traiter tous les points d’eau, qui sont dans la zone hotspot, la zone endémique du choléra pour vraiment contrecarrer tous ces problèmes …».

Aussi, «  On est en train de voir aussi les villages, qui n’ont pas de points d’eau, comment faire pour les desservir … » a souligné Yaou.

En attendant, « Comme c’est la saison des pluies qui s’approche, on est en train aussi de sensibiliser les gens d’éviter la consommer de l’eau du Goulbi et l’eau de certains puits aux abords du Goulbi » conclut Yaou.