Niamey / Faute d’électricité, les couturiers sont inquiets pour leurs affaires à 5 jours de la fête de Ramadan

Catégorie

Articles

Publication

mercredi 29 mai 2019 16:42

Affichage

280

Habituellement, pour célébrer la fête de Ramadan, enfants et adultes commandent des habits neufs auprès des couturiers de la capitale.

Mais cette année, les coupures récurrentes d’électricité dans la capitale nigérienne risquent de compromettre les délais de livraison. Interrogé par le studio kalangou, un couturier s’alarme: « vraiment, les coupures d’électricité apportent de sérieux problèmes. Alors qu’on peut travailler jusqu’à 1h du matin…; hier, suite aux coupures d’électricité, nous sommes rentrés tôt …; on n'a pas pu réaliser les travaux qu’on aurait dû faire ».

De manière générale, les relations entre clients et couturiers ont toujours été plus ou moins conflictuelles. Et pour le moment les coupures d’électricité n’arrangent rien : « Si tu promets à un client qu’il aura sa couture et qu’il vienne sans l’avoir, ça sera un problème ».

Malgré tout, certains couturiers restent optimistes « Toutes les années, je ne prends qu’un travail que je peux réaliser, même s’il y a beaucoup de coupures cette année, j’espère pouvoir finir à temps tout mon travail ».

Depuis le début du mois de ramadan, la ville de Niamey est confrontée à d’importants délestages d’électricité. Ce qui crée beaucoup de désagréments dans la vie quotidienne et impacte sérieusement les activités économiques dépendantes de l’électricité.